Dominion : le jeu de Société de référence du deck building

On considère Dominion comme étant l’ancêtre des jeux de deck building. C’est-à-dire du type de jeu qui consiste à faire grossir/construire son paquet de cartes au fur et à mesure de la partie en vue de remporter la victoire. Et pourtant il n’est pas du tout démodé, loin de là, il connaît un franc succès depuis sa sortie en 2008.boite-ouverte-avec-cartes

Ce qui en fait un jeu intéressant : sa rejouabilité. En effet, vu le nombre de cartes dont on dispose pour faire une partie, et le hasard qui entre en jeux, il n’y a pas une seule partie identique. D’autant plus qu’il existe aussi des extensions, qui permettent d’ajouter de la nouveauté et de la complexité au jeu, avec tout un tas de nouvelles cartes à jouer.

NB : ​D’ailleurs, des cartes vides, sans aucune écriture ni illustrations, sont intégrées dans le jeu de base pour que vous puissiez faire vos propres cartes si vous le souhaitez !

81%
Recommandé à *

* par les joueurs sur Trictrac

Date de sortie : Novembre 2008

Auteur : Donald X. Vaccarino

Editeur : Filosofia, Rio Grande Games, Hans im Glück

Nombre de joueurs : 2 à 4

Age minimal : 8 ans

Durée : 45 minutes


Dominion : la mécanique globale

A savoir que c’est un jeu qui se joue uniquement avec des cartes, il n’y a pas de plateaux comme on peut en retrouver dans Clank par exemple, qui est aussi un jeu de deck building à la base.

Pour gagner

Pour emporter la victoire il n’y a rien de bien compliqué en soi : il faut que vous ayez le maximum de points de victoire. Ces derniers sont représentés par des cartes « victoire » qui sont de trois valeurs pour les basiques : 1,3 ou 6. Elles correspondent en fait à des territoires plus ou moins étendus.

cartes-victoire-dominion

NB : ​Pour aller plus loin sachez que les cartes victoires de valeur 1 sont des domaines, les 3 des duchés et les 6 des provinces.

De base, il y a donc trois paquets de cartes victoires distincts, avec des points plus ou moins élevés et avec un coût à l’achat qui varie.

achat-cartesVous pourrez acheter ces cartes au cours de la partie et le total des points vous donnera votre score final. Précisons qu’elles ne vous permettent pas de faire d’action au cours du jeu, qu’elles se contentent juste d’occuper votre main. Sauf pour les cartes action qui sont aussi des points de victoires, mais ce sont des cas à part et il y en a relativement peu.

En plus de ces cartes victoires, vous pourrez aussi acheter des cartes action ainsi que des cartes trésor (des sous), qui elles ne vous rapporteront par contre aucun point. La partie prend fin lorsque 3 paquets de cartes sont épuisés parmi l’ensemble des cartes (action, victoire, trésor) ou qu’il n’y a plus aucune carte victoire province (donc de valeur 6) en jeu de disponible.

Les tours de jeu

Pour débuter vous aurez un paquet de 10 cartes qui vous sera distribué, avec un total de 7 pièces (des cartes trésor) et 3 domaines (cartes victoires de valeur 1). Vous mélangerez ces cartes et en prendrez 5. Les 5 autres constitueront votre pioche.

deck-et-main-de-depart

 

Quand c’est à vous de jouer vous pouvez :

  • check
    Jouer une carte action
  • check
    Réaliser un seul achat avec vos cartes trésor

A savoir que certaines cartes action vous permettront :

  • check
    De tirer d’autres cartes de votre pioche,
  • check
    De jouer une ou plusieurs autres cartes action,
  • check
    D’avoir des sous en plus à dépenser pour acquérir d’autres cartes.
  • check
    D’effectuer plusieurs achats et non plus un seul.

explications-carte-actionLes cartes coûtent plus ou moins cher à l’achat et en fonction des sous que vous avez dans votre main vous pourrez faire votre choix. Au départ il sera difficile d’obtenir des cartes action qui ont un coût de 5, qui sont généralement les plus intéressantes du jeu. D’ailleurs, au début de la partie, pour les deux premiers tours, vous ne pourrez pas utiliser de carte action car vous n’en aurez pas encore en main.

Avec vos 5 cartes en main du début, vous utiliserez donc les cartes trésor pour acheter une carte. Vous ne pouvez pas acheter deux cartes avec un total de 5 pièces mais une seule qui coûtera entre 1 et 5 pièces.

cartes-tresor

Puis vous défausserez toute votre main, avec la nouvelle carte inclue. C’est-à-dire que vous ferez un tas à côté de votre pioche, face visible, que vous pourrez considérer comme la poubelle.

Ensuite vous prendrez les 5 cartes de la pioche, ferez un autre achat et répéterez la suite : à la défausse. Là vous n’aurez plus de cartes à piocher. Il faudra récupérer la défausse (poubelle), la mélanger et en refaire une pioche face cachée.

A ce moment-là seulement vous pourrez peut-être commencer à jouer une carte action en fonction de ce que vous aurez acheté au préalable (vous auriez pu aussi prendre des cartes trésors plus fortes : d’une valeur de 2 ou 3 au lieu de 1 et ainsi ne pas avoir encore de cartes action).

cartes-action-extrait

NB : On pioche donc au fur et à mesure de la partie pour enrichir le nombre de ses cartes, gagner en pouvoir d’achat, en possibilités d’action. Ceci en vue d’acheter le plus possible de cartes de points de victoire pour faire le plus gros score et gagner la partie.

Précisons que les cartes dans votre main (que vous aurez pioché) ne seront pas toujours toutes utiles car par exemple, vous pourrez avoir 2 ou 3 cartes actions alors que vous ne pourrez en jouer qu’une seule (à moins que vous ayez une carte qui vous permette de jouer plusieurs cartes actions).

Dans tous les cas, même si vous n’utilisez pas toutes les cartes de cotre main, vous devez toutes les mettre à la défausse à la fin de votre tour et en re-piocher 5 nouvelles pour la suite.

 

Les stratégies envisageables

carte-tresor-de-valeur-un

Limiter les cartes trésor de valeur 1

Gagner en pouvoir d’achat en prenant des cartes trésor est important. Mais attention à ne pas prendre trop de cartes trésor de valeur 1 sous peine de vous retrouver avec les mains pleines de trésor mais avec une valeur d’achat maximale de 5.

Les cartes victoires les plus intéressantes car les plus fortes  (6 points en une carte) valent 8 en trésor, elles sont limitées en nombre.

Prendre les cartes victoires les plus fortes en premier

Nous vous conseillons de prendre en premier les cartes victoires qui ont les valeurs les plus fortes car elles sont les plus difficiles à obtenir mais valent plus le coût à l’achat et vous assurent plus vite la victoire.

Carte action ou trésor ?

carte-marcheAu début de la partie il vaut mieux commencer par gagner en pouvoir d’achat en achetant des cartes trésor plus fortes, à moins d’avoir suffisamment pour acheter une carte action vraiment intéressante, mais il ne faudra pas oublier de faire le plein de cartes trésor à valeur élevée au cours de la partie.

A coût égal, parfois il vaut mieux prendre une carte action qui vous apporte aussi des sous plutôt qu’une carte trésor. Mais attention, l’avantage d’une carte trésor c’est que vous êtes certains de pouvoir la jouer.

Les cartes actions à forte valeur d’achat sont souvent les plus intéressantes. Dans la mesure du possible il faut essayer de les acquérir avant les autres car ces tas de cartes disparaissent assez rapidement et confère un avantage à celui qui en possède le plus.

 

Variante

Si vous voulez faire durer un peu plus longtemps le jeu, vous pouvez modifier légèrement la règle et mettre fin à la partie uniquement lorsque toutes les cartes victoire sont épuisées, ou autrement dit qu’il n’y a plus aucun point à faire.

 

Notre avis sur le jeu

points positifs  (+)

  • check
    Bonne rejouabilité
  • check
    Courses aux meilleures cartes
  • check
    Combos à gogo

points négatifs (-)

  • check
    Manque parfois d’interactions entre joueurs suivant les cartes

exemple-de-partie-mise-en-place-dominionGlobalement c’est un jeu de société plutôt sympa, qui se joue bien à 2 joueurs comme à 4 joueurs. Les parties sont un peu plus longues à 4 mais on s’attend un peu moins aux actions des autres (on fait moins attention à ce qu’ils prennent en principe).

Et surtout, à 4, on se prend un peu plus de pénalités, il y a plus de coups fourrés. Par exemple avec la carte milice en jeu, qui oblige les joueurs adverses à n’avoir plus que 3 cartes en mains, si on est à 4 elle arrive plus fréquemment et corse un peu plus le jeu.

Pour les fans de combos c’est un jeu de cartes à ne pas manquer. On peut vite se retrouver à poser sur la table des cartes qui en appellent d’autres, font grossir la main et les possibilités d’actions /d’achats. Il y a aussi une bonne dose de challenge, surtout quand on voit que certains commencent déjà à choper des points de victoire, on se dit vite « zut, je vais être à la traîne ».

Et comme le nombre de cartes qu’on peut acheter n’est pas illimité, que tout le monde se rue sur les bonnes cartes, il y a aussi la dose de stress pour tenter d’obtenir un maximum de ces dites bonnes cartes avant les autres. Qui plus est c’est un jeu qui demande de la réflexion pour l’élaboration de stratégies efficaces en fonction de ce que vous avez en main, de ce que vous pouvez acquérir et du jeu des autres.

Pour finir, vu le nombre et la diversité des cartes, vous aurez largement le temps avant de venir à bout du jeu. Les parties sont vraiment différentes en fonction des cartes que vous allez sortir, elles poussent plus ou moins à l’interaction, aux coups bas, etc… en bref, Dominion est intarissable et promet de bonnes heures de jeu.

 

 

 

 

 

1 Commentaire
  1. Super jeu de deckBuilding (surtout avec l’extension « Dominion : l’intrigue »).
    Facile d’accès, les règles sont simples à expliquer.
    Un must-have pour les aficionados de cartes.

    Votre commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.