King of Tokyo, pour ceux qui aiment mettre des baffes

King of Tokyo est un jeu de société assez connu et édité par Iello. Il fait d’ailleurs partie de leur top des jeux. Il est facile à prendre en main et amène une bonne ambiance générale. Il se joue dans la bonne humeur et la convivialité, si on accepte de « prendre des baffes ».

79%
Recommandé à *

* par les joueurs sur Trictrac

Date de sortie : Avril 2011

Auteur : Richard Garfield

Editeur : IELLO

Nombre de joueurs : 2 à 6

Age minimal : 8 ans

Durée : 30 min


King of tokyo : le concept

Vous incarnez un monstre : king kong, un pingouin déjanté armé, un chat robot, une espèce de godzilla, un extraterrestre à trois yeux, un dragon robot.

Votre but est de devenir le roi de tokyo, vous voulez tout détruire en bon monstre que vous êtes et ceci avant les autres. Quitte à en éliminer quelques-uns au passage, pas de pitié, pas de quartier !

C’est un jeu de dés principalement. Avec quelques cartes que vous pouvez acheter durant la partie qui viennent compléter le tout, et un tout petit plateau de jeu (par rapport à ce qu’on est habitué à voir, il est plus petit qu’une feuille A4).

NB : ​​Le choix du personnage est purement une affaire de goût.

Comment on gagne ?

Pour gagner, c’est très simple : le premier arrivé à 20 points de victoire ou le seul encore en vie l’emporte. Vous devez donc faire le plus de points possible ou éliminer les autres un à un.

victoire-a-king-of-tokyo

Comment on récupère des points de victoire ?

Vous pourrez vous procurer des points de victoire de trois façons différentes :

  • check
    A l’aide des dés
  • check
    En entrant et en restant dans Tokyo (le petit plateau de jeu)
  • check
    Grâce à certaines cartes

Les dés

les-différentes-faces-du-dé

Concernant les dés, vous en avez 6 à disposition. 3 faces d’un dé permettent de grappiller des points de victoire, représentées par des chiffres allant de 1 à 3.

En clair, vous devez tomber sur un 1, ou un 2 ou un 3 pour marquer des points, mais plusieurs fois. En effet, ça se complique : il faut avoir au moins 3 fois le même chiffre sur 3 dés différents pour pouvoir gagner en points.

Vous devez donc avoir 3 dés sur la face 1 pour marquer 1 point de victoire, 3 dés sur la face 2 pour en gagner 2 et 3 dés sur la face 3 pour en gagner 3.

des-et-points-de-victoire-face-3

Si vous avez plus de 3 dés avec un même chiffre, chaque dé supplémentaire avec ce chiffre vous rapporte 1 point de plus. Si vous avez 4 dés sur la face 3 par exemple vous marquerez donc 4 points, Avec 5 dés sur la face 3 vous aurez 5  points et si c’est 4 dés sur la face 2 vous gagnerez 3 points, etc…

NB : Vous avez la chance de pouvoir relancer vos dés jusqu’à 3 fois d’affilé, en conservant ou non certains dés entre chaque lancer. Vous pouvez très bien conserver des dés au début puis décider de les relancer après.

Tokyo

Dès que vous entrez dans tokyo, c’est-à-dire que vous positionnez votre personnage sur le plateau de jeu, vous gagnez automatiquement un point de victoire. Comment on y entre ? Le premier à jouer (celui qui fait le plus de baffes en lançant les dés) doit y aller.

jeu-king-of-tokyo-mis-en-placeEnsuite, si un joueur lui enlève un ou plusieurs points de vie en lui donnant une baffe (pas une vraie hein ?!, c’est toujours au lancer de dés que ça se joue), il peut décider de s’en aller de Tokyo (il quitte le plateau) et celui qui l’a baffé prend sa place dans Tokyo.

NB : Seul le joueur qui est dans tokyo est donc sur le plateau de jeu, les autres conservent leurs personnages devant eux.

Précisons aussi que plus on reste dans tokyo et plus on marque de point de victoire car dès que le jeu revient à nous, c’est-à-dire qu’on a fait un tour complet de jeu, on gagne automatiquement deux points de victoire.

Les cartes

Les cartes représentent le dernier moyen d’acquérir des ponts de victoire. Le gain obtenu dépend de la carte choisie et de son coût aussi. Vous aurez donc des cartes plus chères que d’autres, qui pourront vous apporter des points de victoire mais pas systématiquement.

Certaines en contrepartie pourront aussi vous coûter en points de vie, d’autres au contraire seront des cumuls des deux, etc…

cartes-du-jeu-king-of-tokyo

Pour ce qui est de la vie

personnage-meka-dragonConcernant les points de vie, on démarre le jeu avec 10 points chacun, ce qui n’est pas énorme en soi, ça diminue assez vite et bien d’ailleurs.

Si vous arrivez à 0 vous avez perdu, vous êtes donc éliminés et le tournoi continue sans vous jusqu’à ce qu’il y ait un vainqueur. Rassurez-vous, vu la durée du jeu en principe vous n’aurez pas longtemps à attendre avant de pouvoir rejouer !

Contrairement aux points de victoire, les points de vie ne se gagnent qu’avec les dés ou les cartes. Si vous obtenez un cœur à cotre lancer de dés, vous avez une vie, 3 cœurs pour 3 vies, etc… et certaines cartes vous font en gagner ou vous évitent d’en perdre sous certaines conditions.

Attention, là où le jeu se corse c’est que :

  • check
    Vous ne pouvez pas gagner de vie avec les dés si vous êtes dans tokyo, les cœurs que vous obtiendrez dans cette situation ne vous serviront donc à rien. Il y aura juste les cartes que vous pourrez utiliser.
  • check
    Les baffes obtenues avec les dés (un symbole patte) font perdre des points de vie mais seulement à ceux qui ne sont pas dans votre territoire. C’est-à-dire que si vous êtes à l’extérieur de Tokyo, vous ne toucherez que celui qui est dans tokyo. Par contre si vous êtes dans tokyo vous toucherez tous les autres joueurs qui n’y sont pas.
baffe

A savoir que tout comme les cœurs, vous faites perdre un point de vie avec une seule patte. Un point par joueur à l’extérieur de tokyo, si vous êtes positionné dans la ville, et un point à celui dans tokyo si vous êtes à l’extérieur.

Acquérir des cartes

Nous l’avons évoqué, au cours du jeu vous pouvez choisir d’acheter des cartes. Pour ce faire vous devez :

  • check
    Utiliser le nombre de cubes d’énergie requis qui figure en faut à gauche de la carte. Sachez que vous obtenez ces cubes en faisant le symbole éclair avec un dé (donc 1 dé éclair = 1 cube d’énergie de gagné).
  • check
    Avoir d’abord lancé vos dés, faire les actions correspondantes et éventuellement entrer ou sortir de tokyo. Ce n’est seulement qu’après ces étapes que vous pourrez en acheter.
carte-un-de-en-plus

Certaines sont vraiment plus utiles que d’autres. En effet, outre le fait de récupérer ou de vous faire perdre des points de vie, voire vous empêcher d’en perdre mais aussi gagner des points de victoire, certaines vous permettent d’avoir un dé en plus à lancer, une baffe en plus à donner, etc…

NB : ​Il existe deux grands types de cartes : celles qui s’utilisent tout de suite et partent à la défausse (poubelle fictive) et celles qui se conservent au cours du jeu. Sur le premier type il y a écrit « action » et sur le second « pouvoir ».

Comment on y joue concrètement ?

jeu-king-of-tokyoLe premier à jouer est celui qui a fait le plus de baffes en lançant les dés au départ, comme nous l’avons évoqué. Il lance alors ses 6 dés, il peut en conserver ou non et relancer ce qu’il veut jusqu’à trois fois.

Ensuite il fait ce qu’il y a de marqué sur les dés qu’il a obtenu. Les cœurs ne lui serviront à rien puisque sa vie est au maximum. Il ne peut pas encore donner de baffe car il n’est pas encore entré dans tokyo et que tous les joueurs sont à l’extérieur.

Une fois les dés réalisés dans la mesure du possible il rentre dans tokyo et gagne un point de victoire. Il peut acheter une carte s’il le désire, faire ce qu’il y a marqué dessus, puis son tour prend fin.

Le jeu se joue dans le sens des aiguilles d’une montre. Le joueur qui est à la gauche du premier joueur prend donc le relais. Il lance ses dés, il a toujours jusqu’à trois lancés maximum, puis effectue ce qu’il a obtenu. Les baffes qu’il obtient touchent le premier joueur qui est allé dans tokyo. Il peut ensuite acheter des cartes s’il a assez de cubes d’énergie, réaliser éventuellement l’action dessus puis son tour prend fin.

Le jeu continue ainsi, jusqu’à ce qu’un joueur change de position avec celui qui est sur le plateau de jeu. Celui qui recevra les baffes des joueurs à l’extérieur aura donc changé, etc…

Les stratégies

On distingue principalement deux grands types de stratégies : celui qui va chercher à éliminer tout le monde et l’autre qui va essayer de faire le maximum de points. Certains essaient aussi de s’axer sur les cartes.

Éliminer tout le monde

ninja

Chercher à ne conserver que des baffes sur ses lancés pour détruire un maximum de ses concurrents est envisageable. Ceci dit, les points de vie se récupèrent assez facilement.

C’est un peu plus valable quand on veut tuer celui qui est au centre puisqu’on s’acharne tous sur lui. C’est en effet plus facile d’obtenir 5 baffes avec 3 personnes combinées que 5 baffes sur des lancers de dés faites par une personne uniquement.

Maximiser ses points de victoire

La seconde stratégie consiste à se concentrer uniquement sur ses points de victoire. On lance les dés en espérant obtenir nos triples de chiffres, voire un peu plus pour glaner le maximum de points.

Le top du top étant de multiplier les trois. Pour autant cela reste des dés, qui font appel au hasard, même s’il est minimisé puisqu’on a plusieurs lancers.

Et les cartes alors ?

carte-4-points-de-victoireConcrètement, de ce qu’on a vu, on ne peut miser entièrement son jeu sur les cartes, il y a peu de chances qu’on obtienne la victoire comme ça. Elles peuvent donner un coup de pouce et des avantages mais c’est tout.

C’est une bonne solution pour glaner des points en fin de partie et remporter la manche. Il ne faut donc pas les oublier pour autant car il arrive que l’on gagne grâce à elle en achetant une carte à la dernière minute.

Par exemple, il ne nous reste que 2 points de victoire à obtenir et il y a justement une carte qui correspond à ces points. Ou encore, Tout le monde perd 2 points de victoire (ce qu’ont le ou les autres) et il vous en reste 3.

Sortir de Tokyo au bon moment

Un élément important est de bien calculer votre entrée et sortie dans tokyo. Ne frappez pas un ennemi dans tokyo si vous n’avez que 2 ou 3 points de vie, sinon vous allez vous retrouver dans tokyo et risquer de périr en un seul coup !

Globalement, si vous êtes dans tokyo et avez 5 points de vie, voire moins, ça commence à sentir le roussi. La seule vraie condition acceptable pour y rester c’est que votre tour arrive et que vous allez gagner 2 points de victoire en plus du coup. Sinon fuyez !!!

Notre avis sur King of tokyo

points positifs  (+)

  • check
    Très simple à jouer
  • check
    Bonne ambiance
  • check
    Prix peu élevé
  • check
    Hasard "contrôlé"

points négatifs (-)

  • check
    Cartes secondaires
  • check
    Les roues se tournent à l'envers

C’est un jeu de société vraiment sympa qui met de l’ambiance et ne coûte pas très cher. On peut facilement y jouer avec des novices, les règles sont très simples. Qui plus est, on peut faire des parties jusqu’à 6 joueurs et ça reste sympa.

D’ailleurs, à partir de 5 joueurs on est deux dans tokyo donc le jeu est légèrement différent. Par contre, à 2 joueurs il y a moins de challenge, c’est un peu moins fun. A partir de 3 voire 4 joueurs cela devient plus intéressant.

doutes-et-choix

Le concept des baffes est assez drôle en soi, quand on est dans tokyo on est torturé entre le fait de glaner des points de victoire et de fuir pour sauver sa peau.

Pour ceux qui n’apprécient pas trop le hasard, là on le contrôle un peu plus vu qu’on peut relancer les dés. Ce qui ne veut pas dire qu’on va forcément obtenir ce qu’on veut mais au moins il y a plus de chances pour que ça soit le cas.

Nous le trouvons un peu moins bien que le jeu de société du même éditeur Arena for the gods, qui est aussi un jeu avec combats. En partie parce que les cartes ont clairement un rôle moins important à jouer. Mais la mécanique globale est un peu plus simple, le jeu est moins complexe en soi.

Disons qu’il est possible que les joueurs experts s’ils recherchent de la complexité restent un peu sur leur faim mais pour des novices il est vraiment parfait. Il est aussi abordable pour les plus jeunes, même à partir de 7 ans (bien que sur la boîte ils le conseillent à partir de 8). C’est donc aussi un bon moyen pour intégrer les jeunes lors de parties de jeu.

 

Une question, une remarque ?

      Votre commentaire

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.