Relic, un jeu de plateau qui se déroule dans l’univers

Relic : le concept

Vous incarnez un agent de l’espace, qui va défendre et libérer un territoire occupé par l’ennemi dans l’univers. Vous débutez avec certaines compétences, qui seront différentes en fonction du personnage que vous aurez choisi.

Le but va être de faire évoluer ces compétences, en gagnant des combats et donc de l’expérience, pour être le premier à avoir le mérite de réussir à battre la menace suprême.

85%
Recommandé à *

* par les joueurs sur Trictrac

Date de sortie : Octobre 2013

Auteur : John Goodenough

Editeur : Edge Entertainment, Fantasy Fight Games

Nombre de joueurs : 2 à 4

Age minimal : 14 ans

Durée : 2 heures et 30 minutes


Le plateau de jeu

Le plateau de jeu est très grand, il est découpé en trois grosses zones, qui correspondent à trois secteurs de l’espace : externe, médian et interne.

relic-plateau-de-jeuLe secteur externe c’est là où vous débuterez le jeu. Chaque personnage est attribué de base à une zone de ce secteur, qui correspond à une case.

Ensuite vient le secteur médian, qui est le secteur des ennemis. C’est un peu comme si au départ vous étiez sur votre planète et des ennemis vous attaquent, puis vous allez sur la leur pour combattre en changeant de secteur. D’où un nombre plus élevé d’ennemis.

Enfin il y a le secteur interne, qui lui est la zone envahie qu’il faut libérer, en passant par la faille warp. Mais pour gagner le droit d’aller dans le secteur interne et de mettre un terme à la menace, vous devez absolument acquérir une relique au cours du jeu. D’où le nom Relic.

Une relique est un objet qui peut vous conférer un gros avantage dans le jeu comme :

  • check
    Des points de vie de base augmentés,
  • check
    Une augmentation de caractéristiques comme la force, ce qui vous permet de battre des ennemis plus forts et plus nombreux,
  • check
    Etc …

Condition de victoire

Pour gagner vous devez :

  • check
    Avoir une relique,
  • check
    Arriver sur la carte scénario dans le secteur interne,
  • check
    Remplir les autres conditions éventuelles de la carte scénario choisie au départ comme par exemple avoir 4 pions personnages sur la fiche.

exemple-de-3-fiches-scenarios-differentes

En effet, en début de partie vous devez choisir une carte scénario, qui pourra durcir les conditions de victoire et donc la partie. Pour les toutes premières fois, il est conseillé de commencer avec le scénario le plus basique, qui est juste d’avoir une relique et d’arriver sur la case de la fin (en haut à gauche sur la photo).

 

Le choix des personnages

Dans ce jeu, le choix des personnages est très important. C’est ce qui va déterminer votre stratégie pour la partie, en fonction de vos caractéristiques et avantages. Vous recevrez deux fiches personnages au départ et vous devrez en sélectionner une parmi les deux.

Concernant les caractéristiques présentes, vous avez :

bustes-relic
  • check
    La force,
  • check
    La volonté,
  • check
    L’astuce,
  • check
    La vie.

Elles sont déterminées au départ et évoluent avec votre personnage. La vie peut régresser contrairement aux autres caractéristiques, mais vous pouvez aussi augmenter son niveau de base.

A savoir qu’il y a deux grands types de personnages :

  • check
    Ceux qui ont des caractéristiques de valeur égales ou presque (à 1 point près).
  • check
    Et ceux qui se démarquent dans une caractéristique particulière. Par exemple certains ont nettement plus de « force » que d’autres.

cartes-personnages-relic

Il est aussi intéressant de regarder les possibilités de changement des caractéristiques quand vous évoluez, ou autrement dit quand vous montez d’un niveau : 

  • check
    Certains personnages peuvent augmenter la caractéristique qu’ils souhaitent,
  • check
    D’autres uniquement un ou deux types de caractéristiques,
  • check
    D’autres encore peuvent piocher une carte pouvoir,
  • check
    Etc ...

personnage-femme-avec-roues-de-caractéristiques

Rappelons aussi que, suivant votre personnage, vous serez positionnés sur une case de départ différente des autres, bien qu’en soit cela ne soit pas d’un grand avantage.

NB : ​En cours de jeu vous pourrez être vaincu ou corrompu. Quand on est vaincu, les conséquences sont moindres. Par contre, si votre personnage est corrompu (vous avez trop de cartes de type corruption dans votre main), vous devrez carrément en prendre un autre (sauf s’il n’y en a plus de disponible et auquel cas vous serez définitivement éliminés de la partie).

Les cartes

Relic est un jeu qui présente un grand nombre de cartes, de différents types, bien qu’on puisse le classer parmi les jeux de plateau.

Les ennemis

cartes-ennemis-rouge-bleu-et-jaunePour commencer, puisque vous devez vous battre, autant qu’il y ait des ennemis et vous ne serez pas déçus si vous aimez les jeux de combat car il y en a un paquet !

Vous tomberez sur des monstres plus ou moins forts, avec une capacité dominante. Vous pourrez affronter plusieurs ennemis à la fois dans un même tour de jeux.

Certaines cases vous feront vous battre contre un monstre uniquement, qui pourra aussi en amener d’autres. D’autres cases encore appellent deux ou trois ennemis, qui peuvent toujours en appeler d’autres.

monstres-jaunes-en-combat
combat-contre-un-demon-carte-jaune
cartes-du-paquet-ennemi-jaune

La bonne nouvelle c’est que quand vous vous battez, vous pouvez choisir quel type de monstre vous allez battre en premier. Par exemple contre ceux qui sont de caractéristique force si c’est ce que vous avez de plus élevé.

La mauvaise nouvelle c’est que leur valeur se cumule. Si vous avez deux monstres, un de valeur 4 et l’autre de 3 qui sont tous les deux de type force, c’est comme si vous vous battiez contre un ennemi de valeur 7 (et si votre valeur est inférieure, vous partez avec un handicap !).

NB : vous devrez toujours lire le descriptif des cartes que vous piochez. Certaines rajoutent des conditions au combat (si vous gagnez ou perdez il se passe tel ou tel truc).

ennemis-bleus-trois-cartes

Il y a trois pioches de cartes « ennemis », qui correspondent à une couleur. Ces couleurs sont présentes sur le plateau et correspondant à chacune des caractéristiques des personnages (vie exclue).

Sur une même case, au niveau du secteur externe, c’est toujours des cartes de la même couleur qui seront piochées (mise à part si une des cartes tirées fait venir un monstre d’une autre couleur), les ronds présents sont de couleur identique.

NB : ​Cela ne veut pas dire forcément que si vous piochez dans la pioche rouge, qui correspond à la force, que vous aurez forcément un ennemi avec la capacité force, même s’il y a plus de chances que ça soit le cas.

A savoir aussi que parmi ces tas de cartes ennemis, il y en a quand même des avantageuses :

  • check
    Vous pourrez tomber sur des cartes qui sont des « atouts », que vous gardez avec vous qui pourront vous aider. Ça peut être une arme ou un allié par exemple.
  • check
    Il y aura des cartes qui se joueront immédiatement puis qui partiront à la défausse (poubelle) qui pourront être positives aussi.
  • check
    D’autres se laisseront sur la case et vous pourrez les utiliser en retournant dessus.
alie-space-marine

A la fin d’un combat, si vous gagnez vous prenez la carte ou les cartes ennemies que vous avez battues. A partir de 6 points vous pouvez les utiliser pour gagner un niveau.

La valeur de chaque carte s’additionne donc, peu importe leur couleur cette fois. Vous pouvez dépenser des cartes trophées (monstres battus) avec une valeur totale supérieure à 6 mais il faudra atteindre 12 si vous voulez monter deux niveaux d’un coup.

Les missions

En début de partie vous recevrez une carte mission. Il en existe de tous types :

  • check
    Se rendre sur une case dans un secteur particulier,
  • check
    Battre un ou plusieurs ennemis dans une zone donnée,
  • check
    Se positionner sur la case où se situe un autre joueur cible,
  • check
    Etc ...
cartes-mission-dans-le-jeu-de-societe-relic

Lorsque vous remplissez une mission, vous avez souvent une récompense à la clé. Il en faut 3 d’accomplies pour pouvoir les échanger contre une carte relique, clé pour entrer dans le secteur interne et gagner le jeu.

Dès qu’une mission est finie vous devez en prendre un autre. Au cours du jeu vous pourrez avoir la possibilité de prendre d’autres cartes mission.

Vous devrez choisir entre celle que vous venez d’avoir et celle que vous avez déjà. Autrement dit, vous devez toujours n’avoir qu’une seule carte mission active (qui n’a pas été encore accomplie).

Les corruptions

Les cartes corruptions sont des cartes spécifiques qui sont souvent pénalisantes lorsqu’elles sont activées. Vous pouvez en recevoir si une carte que vous piochez (ou qu’un de vos adversaires pioche) mentionne cet effet.

Vous pouvez parfois choisir de prendre volontairement une ou plusieurs cartes corruptions lorsqu’en échange vous pouvez augmenter une de vos caractéristiques, comme par exemple en obtenant deux points supplémentaires en force.

NB : ​A savoir que vous pouvez en avoir 5 au maximum, sauf indication contraire par une autre carte. A la 6ème, votre personnage est corrompu, vous ne pouvez plus jouer avec.

Les reliques

Comme nous l’avons mentionné, il existe plusieurs cartes reliques. Lorsque vous avez vos 3 missions accomplies vous pouvez piocher deux cartes reliques et choisir l’une d’entre-elles.

cartes-relique

Rien ne vous empêche par la suite d’avoir d’autres cartes reliques. Vous pouvez donc les cumuler sans problème, à partir du moment où vous avez toujours le nombre de missions requises.

Les équipements

A savoir qu’en plus des cartes qui peuvent être utiles dans les paquets d’ennemis, il y a des cartes équipement, que vous pouvez obtenir en dépensant de la monnaie (appelée influence dans le jeu). Certaines sont éphémères donc limitées en nombre d’utilisation et d’autres sont constantes.

cartes-equipement
jetons-influence

Chaque carte de ce type a une valeur d’achat qui lui est propre. Au début de la partie vous recevrez 3 influences et vous pourrez en avoir d’autres notamment une fois certains monstres battus et après certaines missions réalisées.

Les cartes pouvoir

Le nombre de ces cartes pouvoir que vous pouvez avoir dans votre main est limité en fonction de votre personnage. En général vous pourrez en avoir une ou deux au niveau 0.

deux-cartes-pouvoir-piochees

Le nombre peut augmenter pour certains avec l’évolution croissante du personnage au cours du jeu. Autrement dit, certains pourront avoir plus de cartes pouvoir en gagnant des niveaux.

Elles représentent encore d’autres atouts qui pourront vous aider à un moment donné de la partie. Il est possible d’en récupérer, dans la limite maximale offerte par le personnage, sur une case du secteur externe du plateau de jeu.

 

Déroulement d’une partie

Le joueur qui fait le plus gros chiffre commence à jouer. Il lance un dé et doit avancer du nombre de cases correspondant au chiffre obtenu. Il y a trois types de cases avec :

  • check
    Du du texte et un choix à faire : choisir une carte pouvoir, augmenter sa vie, entrer dans le secteur médian etc…
  • check
    Un défi de lancer de dé qui va déterminer ce qu’il va se passer ensuite, comme perdre un point de vie, gagner un point en vélocité, tirer une carte ennemi, etc… en fonction du chiffre qu’on obtient au dé.
  • check
    Des cercles de couleur, chaque rond correspondant à un nombre de cartes ennemis à piocher.
case-mutant

Le joueur choisi donc entre deux cases ce qui lui va le mieux, car il peut prendre à gauche ou à droite de la case sur laquelle il se trouve. Il résout un texte, un défi ou tire le nombre de cartes ennemies demandées et procède au combat.

NB : : Il se peut qu’il y ait déjà une ou plusieurs cartes ennemies sur la case. Si le quota est atteint (exemple deux ronds bleu = deux cartes bleues), il n’y aura pas besoin d’en piocher de nouvelles.

La résolution d’un combat se déroule avec un lancer de dé : on a nos capacités de base, par exemple 4 en force. On lance un dé. Avec ce dé on obtient un 4. On a donc un total de 8 en force. Dans ce cas :

  • check
    Si l’ennemi a une force inférieure à 8 il perd.
  • check
    Si elle est supérieure il gagne et on perd un point de vie.
  • check
    Si on est à égalité on perd aussi mais sans perdre de point de vie. Notre tour de jeu prend juste fin et c’est au joueur suivant de faire ses actions.
des-de-jeu-relic

NB : Un 6 au dé permet de relancer un autre dé et donc d’augmenter encore son score.

Si on gagne on récupère la ou les cartes ennemies et si on a au moins 6 points avec la ou les cartes on peut monter un niveau. En montant un niveau on effectue les changements requis sur notre carte personnage.

Si on accompli une mission on récupère le gain éventuel. Au bout de 3 missions accomplies on peut choisir une relique. Ensuite c’est à l’autre joueur de jouer. La partie se déroule ainsi dans les grandes lignes, jusqu’à ce que quelqu’un gagne.

Stratégies et point d’attention

Voici quelques bonnes pratiques tirées de nos parties de jeu :

Bien choisir son personnage

personnage-orgyn-garde-imperiale
personnage-assassin-calidus

Une caractéristique forte

C’est vraiment crucial de mettre toutes les chances de son côté dès le départ. A priori il vaut mieux prendre un personnage avec une caractéristique qui ressort plutôt qu’un autre où tout est égal.

Ceci pour la simple et bonne raison que vous arriverez à battre des monstres plus vite en vous concentrant sur les ennemis de la couleur de votre capacité, que vous pourrez donc monter d’un niveau plus vite et éventuellement choisir de monter d’autres capacités comme ça si c’est possible avec votre personnage.

Les évolutions

Le second point à regarder pour bien choisir son personnage dans ce jeu de plateau est donc les capacités d’évolution qu’il possède, ou plus concrètement qu’est-ce que vous allez pouvoir faire évoluer par la suite en montant d’un niveau.

evolutions-des-personnages

Clairement, si c’est un personnage qui vous permettra de choisir uniquement une autre carte pouvoir si vous les souhaitez ça ne sera pas très avantageux.

 

Le choix des cases

C’est logique, mais tant que vous n’avez pas une valeur d’au moins 7-8 dans une compétence, il est préférable de choisir de se rendre sur les cases avec le moins d’ennemis possible, pour être sûr de remporter le combat.

Par exemple, si vous faites un 4 au dé, que votre compétence la plus élevée est la force, que la case de gauche fera apparaître 3 ennemis rouges (force dominante) et celle de droite seulement 2, autant prendre celle de droite tant que votre valeur en force est encore faible.

 

Attention aux cartes corruption

combattant-corrompuA moins que vous n’en ayez pas du tout encore on vous conseille de vraiment éviter d’en prendre sous prétexte de faire évoluer certaines capacités en échange. Au bout de 6 cartes votre personnage est corrompu et vous devrez le changer.

Vous verrez que ça va très vite. L’espace d’un instant vous en aviez très peu et brutalement vous êtes corrompus. Il faut vraiment minimiser leur nombre dans la mesure du possible et ne pas se dire « c’est jouable ». Surtout que si elles s’activent (en fonction de la valeur de la carte et de votre nombre de cartes corruption), ça peut vraiment faire très mal.

Par contre, si vous voulez changer de personnage parce que vous n’arrivez à rien avec celui que vous avez, c’est un très bon moyen d’y parvenir !

 

Ne pas oublier les monstres déjà apparus

Parfois au cours de la partie vous pourrez avoir une mission à accomplir qui vous demandera un type d’ennemi à battre. Pensez à regarder les ennemis qui sont déjà sur le plateau parce qu’un autre joueur ou vous-même n’avez pas réussi à les battre. Ils auront peut-être ce que vous recherchez.

De même, si vous voulez mettre plus de chance de votre côté pour gagner un combat, parfois il y a des monstres qui restent qui sont relativement faible (par manque de chance au dé). Il vaut donc mieux essayer de battre ceux-là plutôt que de tomber sur une nouvelle menace dont on ignore le score à faire pour en venir à bout.

 

Privilégier les équipements éphémères

carte-ephemere-grenade-a-fragmentationSi lorsque vous piochez des cartes équipements vous avez le choix entre un équipement qui a une durée d’utilisation limitée et une qui vous procure un avantage constant. Mieux vaut choisir le premier type puisque c’est ce qui vous servira pour les combats.

En effet, les cartes constantes sont utiles que pour ce que l’on appelle les défis de compétence où il faut atteindre un chiffre donné de compétence (par exemple la force) en additionnant sa valeur de base et celle d’un lancer de dé.

Sauf que ce n’est pas le plus gros du jeu et qu’une fois qu’on évolue un peu ce n’est pas très difficile à atteindre. Or, les combats sont nettement plus fréquents que les tests de compétence et ça vous permet de grimper en niveau.

 

Warhammer 40 000

A savoir que warhammer 40 000 est un type de jeu à l’univers particulier, avec des fractions (différents peuples) qui s’affrontent. A l’origine c’est un war game.

C’est un jeu de figurines à peindre, qui met en place des scénarios de batailles possibles entre différents joueurs. Ce coup-ci ce n’est plus contre une menace tiers que l’on se bat mais contre un adversaire direct.

Vous pouvez aussi retrouver des jeux vidéos tirés de cet univers particulier comme warhammer 40 000 inquisitor.

 

Notre avis global

points positifs  (+)

  • check
    Combats à gogo
  • check
    Possibilité de faire évoluer son personnage
  • check
    Bonne diversité de type de cartes
  • check
    ​Matériel de qualité

points négatifs (-)

  • check
    Temps de partie trop long à 4 joueurs
  • check
    Bustes non fourni pour toutes les figurines

Relic est un jeu de société qui est fait pour ceux :

  • check
    Que les parties longues ne découragent pas,
  • check
    Qui aiment monter en XP (expérience) et gagner de nouvelles compétences,
  • check
    Qui ont un faible pour les jeux de combat contre une multitude d’ennemis
  • check
    Qui sont plutôt adeptes de jeux de société
relic-boite-de-jeu

Globalement c’est un très bon jeu pour jouer à deux, avec des parties qui dépassent déjà les deux heures. A quatre c’est bien plus long, le temps passe plus lentement et on le déconseille un peu. En soit, le jeu devient très long pour ceux qui sont à la ramasse est l’ambiance est donc un peu moins fun. Autre petit bémol : il pourra paraître assez compliqué pour des novices, il y a beaucoup de cartes et il faut s’y retrouver les premières fois qu’on y joue.

mission-corruptisMais sinon il y a vraiment du challenge dans relic, les monstres ne sont pas faciles à battre et ils arrivent par paquet. On désespère parfois quand on n’a pas de chance au dé ou au tirage des cartes plusieurs fois d’affilé. Mais quand ça finit par s’inverser c’est cool !

Les deux heures à deux on ne les voit pas passer, on est bien concentré sur les objectifs à atteindre. C’est un bon jeu d’aventure dans l’espace avec possibilité de faire évoluer son personnage, ce qu’on ne retrouve pas dans tous les jeux de société.

Le seul jeu auquel on a joué (pour l’instant) qui permet aussi de faire évoluer son personnage c’est zombicide, jeu coopératif avec des figurines de mort-vivants également édité par Edge.

Ce qui est aussi top dans relic c’est quand on fait un 6 avec les dés, que jusque-là le combat était mal parti pour nous, et hop on se dit yeeeesssss ! On relance un autre dé et il y a des chances pour qu’on pulvérise l’ennemi. Alors avec un double 6 vous imaginez le truc…

Si vous y avez déjà joué ou si vous avez des questions, comme d’habitude, n’hésitez à pas à poster un petit mot, auquel nous prendront plaisir à répondre sur objectif-jeux.com  !

Une question, une remarque ?

      Votre commentaire

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.